• Aurore

Pourquoi je veux devenir entrepreneure?

Cela fait quelques mois à présent que je me suis lancée de manière active et bientôt officielle pour devenir une entrepreneure. Mais cette envie ne date pas d'il y a quelques mois. Oh non, elle vient de bien plus loin. Je crois même dès l'instant où j'ai commencé à travailler.


A ce moment-là, j'étais pas encore consciente de cette envie d'être entrepreneure. Par contre, j'ai vite compris ma douleur avec les patrons et chefs que j'ai eu. Comme si cela n'était pas pour moi de suivre les ordres qu'ils me donnaient. J'ai toujours aimé faire les choses à ma manière. Donc cela n'a pas toujours été très simples les relations avec mes chefs.


C'est peut-être aussi pour cela qu'à mes yeux, je n'ai eu sur ma carrière d'employé, que 2 chefs bien. Et j'en ai eu des chefs... au total j'en ai eu 10 jusqu'à aujourd'hui. Et au début, tout va bien. Les relations semblent bien se passer. J'ai l'impression d'être comprise et entendue. Je fais bien mon boulot. Et puis paf ça commence à déraper. Pourquoi? hum parce que j'étais pas d'accord avec mon chef et je l'ai dit. Parce que je n'ai pas fait ce qu'il m'a dit de faire alors que c'est aller à l'encontre des règles de la société. Et encore d'autres raisons du même genre.


Je dirais que dès mon 2e emploi, j'ai commencé à refaire des études pour pouvoir être sans patron. J'ai entamé ce chemin il y a maintenant 12 ans. Le problème est qu'une fois que j'ai démarré avec les études, je n'ai plus su arrêter. Puis cela justifiait bien le fait que je ne connaissais pas encore assez pour me lancer. Puis tant que j'étudiais, je ne pouvais pas vraiment me lancer. Petit souci avec ma légitimité de me lancer.


Il a fallu que je termine mes études d'Ayurvéda (science de la santé indienne) et de Naturopathie (soins et hygiène de vie) pour me dire ok maintenant il faut se lancer. Eh mais non pas encore parce que ma 2e fille, à cette époque, avait à peine 8 mois. C'est encore jeune, elle va avoir besoin de moi. Et j'ai envie d'être disponible pour elle ... Et hop une nouvelle excuse toute prête pour ne pas ma lancer.


Plus tard j'ai compris qu'en fait j'avais peur de m'ennuyer dans ce que j'allais faire. Cela a toujours été le cas dans mes boulots d'employé. Après un certain temps je m'ennuie, j'ai fait le tour, j'ai appris ce que je suis venue chercher dans ce boulot et je veux passer à autre chose. Et hop je change de fonction ou d'entreprise. Cela me donne un nouveau souffle, mais que pour quelques temps avant que l'ennui repointe le bout de

son nez. Alors évidemment, me lancer dans une activité à mon propre compte, c'était un peu compliqué de l'envisager.


Aujourd'hui, je sais que je peux me lancer et pas dans une seule activité mais dans toutes celles qui me font vibrer. Alors il n'y a plus d'excuses disponibles pour ne plus y aller. Ah si peut-être comment faire pour se lancer? Non non ce n'est pas une bonne excuse. Il suffit de se lancer et d'apprendre au fur et à mesure que je ferai mes pas dans ce nouvel univers qu'est entreprenariat. Surtout que l'envie d'y aller est en moi, présente plus que jamais. Je sens que cela bouillonne en moi et ne demande qu'à sortir. Que j'en fasse quelque chose.



Je me fais aider, je me renseigne, j'apprends tout ce dont j'ai besoin pour me lancer petit à petit dans cette nouvelle aventure. J'ai fait le choix de me lancer en mode transition. C'est-à-dire que je garde mon boulot d'employé et que petit à petit, je lui laisserai moins de place. Cela me permet d'avoir une sécurité financière pour démarrer avec ce stress en moins. Surtout qu'à mes yeux, j'ai envie de contribuer à la famille aussi bien en disponibilité qu'en terme financier. Alors en mode transition me parait aujourd'hui une bonne solution. Je verrai si j'arrive à le maintenir et combien de temps mon bouillon intérieure va accepter que je reste en transition avant d'être tout à fait indépendante, à mon propre compte.


Cela va aussi me permettre d'avoir moins d'attente de mon boulot d'employé, enfin je l'espère parce que ce n'est pas trop dans mon tempérament. Et aussi d'y mettre moins d'énergie, tout en assurant que le travail soit fait et bien fait. Tout un programme, à voir comment j'arriverai à jongler avec tout ça et si je devrai envisager un autre trajet à un moment donné pour rester alignée avec mes envies et mes besoins.


De ce fait, je pourrai garder du temps et de l'énergie pour mes activités d'entrepreneure. Tout un programme en perspective afin de jongler entre mon boulot d'employé, mes activités d'entrepreneure, être une maman disponible pour ses enfants, être une femme avec du temps à soi et bien sûr une compagne avec du temps en couple.



Vu comment je me sens quand je me plonge dans mes activités, que je donne un massage, que je coach une personne, que je travail sur des nouveaux produits, que j'en parle, ... je me sens bien, alignée et les choses se déroulent toutes seules sans véritable obstacle. Et en plus le temps passe à une vitesse folle . Il n'y a plus de doute possible, c'est ça que je dois faire car c'est le bonheur et la joie à chaque fois que je suis dedans. Et proposer plusieurs services et produits me permettra de ne pas m'ennuyer! Surtout que je ferai ce que j'aime, qui me passionne et me fait vibrer.

14 vues0 commentaire